Comment je suis devenue une défenseure des animaux

Je suis passionnée par les animaux depuis que je suis toute petite. J’ai toujours voulu en prendre soin, les nourrir, leur faire faire de l’exercice et leur donner de l’affection. Pour moi, les animaux sont les meilleurs : ils nous aiment de façon inconditionnelle et sont comme nos « complices ». Je crois que les animaux sont égaux aux humains; ils ne nous sont pas inférieurs. Bien sûr, ils ne peuvent pas parler comme nous, mais ils communiquent avec leur corps – et leur corps dit tout!

Sa compassion mise à contribution

J’ai visité la SPCA de Montréal pour la première fois il y a deux ans, quand nous voulions adopter un nouveau chat. J’ai immédiatement voulu devenir bénévole à ce super centre de soins animaliers, mais je devais avoir 18 ans… Ainsi, quand ma mère a vu sur Facebook qu’un programme pour la jeunesse existait à ce refuge, elle savait que c’était pour moi. Le programme ENGAGE : Éducation en bien-être animal est l’une des meilleures expériences que j’ai vécues. J’ai aimé travailler avec les animaux de refuge et j’ai trouvé ça vraiment passionnant.

Maintenant que le programme est terminé, je suis plus que jamais passionnée par les animaux. Je pense que cet atelier pratique m’a connectée aux animaux comme jamais auparavant. Il m’a aussi fait changer d’idée de carrière : je voulais être chirurgienne, mais maintenant je suis presque certaine que je veux devenir vétérinaire!

Je pense que l’information la plus importante que j’ai apprise pendant ce programme concerne le comportement animal. Je comprends maintenant comment les chats et les chiens se sentent en me basant sur la façon dont ils se comportent et les signaux qu’ils envoient. Si je le pouvais, je referais l’atelier encore et encore.

À la défenses des chiens visés par l’interdiction de races

Je crois maintenant que je peux faire quelque chose pour améliorer le bien-être animal au Québec. Par exemple, je peux faire passer le mot et en parler à mes amis et amies, installer des affiches dans la rue et partager des informations sur les réseaux sociaux.

Pour mon cours d’anglais ce semestre, je devais choisir un sujet controversé pour une présentation. Mon professeur nous a donné beaucoup de choix, mais j’ai voulu parler de l’interdiction des chiens « de type pitbull » à Montréal.

J’ai senti que les chiens visés par cette interdiction avaient besoin de mon aide, car c’est un sujet dont les gens de mon âge discutent peu et qui reste méconnu pour beaucoup de mes camarades de classe. Je pense que ces chiens ont besoin de personnes pour les représenter – pour les défendre.

Je crois vraiment que des projets comme celui que j’ai fait sur les chiens « de type pitbull » peuvent amener les jeunes à en discuter davantage. Après ma présentation, mon professeur a fait un sondage pour savoir qui était pour ou contre l’interdiction, et tout le monde avait changé d’avis : ils étaient maintenant tous contre! Un tel projet renseigne les jeunes sur notre façon de traiter les animaux et les aident à imaginer à quoi notre relation avec eux pourrait ressembler.

ENGAGE : Éducation en bien-être animal est un organisme à but non lucratif cherchant à promouvoir l’empathie chez les jeunes. Par un enseignement pratique avec les animaux de compagnie, ENGAGE encourage les jeunes à développer le respect, la compassion, la responsabilité et l’engagement civique.

Bouton-inscription

 


 

Mahe-Gougne-bio

Mahé Gougne

Mahé Gougne est une étudiante de quatrième secondaire au Collège Stanislas de Montréal. Elle a trois chats – Spottey, Safira et Zelda – et un chien nommé Java.